Recherche un jeu !

 

L’énergie des enfants, bien qu’elle peut parfois paraître infinie, ne l’est pas.

Il est vrai que les enfants possèdent une endurance plus élevée que la moyenne des adultes et que, leur rythme cardiaque se rétablissant rapidement, ils peuvent très vite retourner jouer[1]. Cependant, les enfants sont tout autant affectés que les adultes, sinon plus, par la fatigue, la température et l’ennui. Connaître les cycles d’énergie des enfants et la courbe d’efficacité d’un jeu est donc primordial pour bien organiser un jeu et pour respecter les besoins des enfants.

On appelle ce phénomène la courbe d’animation.

En étant conscient de cette courbe, un moniteur peut non seulement mieux répondre aux besoins primaires des enfants, mais il peut aussi éviter les crises en arrêtant les activités au bon moment, permettant aux enfants de garder un meilleur souvenir de cette activité et permettant au moniteur de mieux gérer son énergie. Après tout, la meilleure gestion, c’est bien souvent l’animation.

 

Durant un jeu

Toute activité respecte une courbe. D’abord, l’animateur assoit et calme ses jeunes afin de leur expliquer le jeu ou l’activité. Puis, l’explication du jeu commence et un élément attise l’intérêt des jeunes. L’activité débute et l’intérêt et l’énergie des enfants montent rapidement jusqu’à ce qu’elle atteigne son maximum ; tout le monde participe, il n’y a pas de chicane et tout se passe bien. L’intérêt se met alors à descendre. Plusieurs éléments peuvent en être la cause : fatigue, température, complexité de l’activité (trop complexe ou trop facile), etc. 

                                              

Quand arrêter le jeu ?

Il faut toujours arrêter le jeu en cours avant que l’intérêt du groupe ne s’estompe ; ainsi, si le jeu est refait plus tard, les enfants auront encore le goût de participer. Cela permet aussi de garder le contrôle du groupe, car fatigue ou ennui est souvent synonyme de blessure ou de chicane.

Toutefois, il est possible de raviver l’intérêt des jeunes et de relancer un jeu. Votre courbe ressemblera alors plus à celle-là. Il est cependant important de prendre en compte qu'un jeu ne peut pas être relancer à l'infini : vous pouvez amener 1 à 2 éléments nouveaux, mais votre activité devra prendre fin après cela.

Quelques éléments qui peuvent ranimer un jeu :

  • Une variante : un nouveau règlement par exemple.
  • Modifier les équipes
  • Insérer du nouveau matériel : plusieurs ballons au lieu d’un par exemple.
  • Prendre une pause pour boire de l’eau et recommencer le jeu.

 

>> Lire aussi : 20 trucs pour améliorer ta gestion de groupe

 

Durant une journée 

                                                                   

Vous avez probablement déjà remarqué qu’à certains moments de la journée, les moniteurs, les enfants, en fait tout le monde ressent une baisse d’énergie, alors qu’à d’autre, ils se sentent prêts à courir partout. Voici quelques remarques et quelques méthodes afin de mieux organiser votre journée en fonction de votre énergie et de celle des enfants.

  • Au service de garde le matin, assurez-vous d’avoir des activités calmes comme des dessins à colorier, des casse-têtes ou des jeux de société, car les enfants viennent de se lever, tout comme les moniteurs.
  • Le début de la journée, entre 8 h et 10 h, est le moment où les enfants sont le plus calme et le plus concentré. C’est le moment idéal pour faire des activités scientifiques, des bricolages et des jeux d’intrigues.
  • Entre 10 h et midi, avant le dîner, est le meilleur moment pour faire un grand jeu ou des jeux de courses.
  • Après le dîner, il est important de concentrer du temps à un jeu calme, voire même à une sieste pour les plus jeunes (3 à 6 ans). Comme c’est souvent le moment le plus chaud de la journée, c’est une période de temps que vous pouvez passer à la piscine, aux jeux d’eau ou même à l’intérieur pour donner un peu de répit aux jeunes.

 

 Il est aussi important de respecter l’âge des enfants :

  • 3-6 ans : Faites des jeux de courte durée (15-20 minutes) et planifiez une sieste ou une activité calme ou du jeu libre après le dîner. La capacité d’attention des jeunes de cet âge est limitée.

  • 7-10 ans : Les jeunes ont beaucoup d’endurance et d’énergie, mais ils ne connaissent pas leurs limites. Assurez-vous de faire fréquemment des pauses pour boire de l’eau et pour mettre de la crème solaire.
  • 11-14 ans : Ces jeunes sont en pleine puberté et commencent à avoir moins d’endurance. Il est tout de même important de garder un bon équilibre entre les jeux actifs et les jeux calmes.

 

>> Lire aussi : 10 règles d'or pour réussir un jeu

 

Durant un été

L’Énergie d’un moniteur durant l’été suit la même courbe que l’énergie durant un jeu. D’abord, il y a les formations en début d’été et le moniteur est fatigué de son année scolaire. Rapidement, il est excité par l’été qui s’en vient et son énergie augmente. Il met plus de temps à sa planification, il chante et fait des déplacements animés. Puis, son énergie baisse. La canicule l’affecte. Les sorties entre moniteurs le soir le fatiguent. Un enfant difficile dans son groupe le démotive. Il est important pour ne pas finir son été complètement démotivé ou malade à cause de la fatigue de trouver des variantes ou des éléments pour raviver la flamme de l’animation.

  • Un projet de grand jeu
  • Une activité entre moniteurs ; Mini putt, bowling, glissades d’eau, jeu du meurtrier, feu de camp, etc.
  • Demander de travailler en tandem avec un bon ami.
  • S’asseoir pour revoir ses objectifs d’été ; ai-je atteint mes objectifs ? ai-je de nouveaux objectifs ?

 

 

0
0
0
s2smodern

Nos jeux préférés

Abonnez-vous à notre SUPER infolettre!

Adresse courriel :

Prénom:

Nom de famille:


Banque de JEUX !

chasses au trésor

Connectez-vous

Scroll to top