Recherche un jeu !

L’année commence, de nouveaux enfants qui forment un groupe hétéroclite te sont confiés. Tu sais, ils sont tous différents et ils ont le droit de l’être. Mais, en bout de ligne, vous formez tous un tout. Alors, comment naviguer dans cette mer de différences?

 

L’idée d’un système d’émulation te viendra surement en tête. Mais, sache une chose, ce genre de système peut devenir rapidement négatif s’il n’est pas bien utilisé. Voici donc un petit précis pour bien l’utiliser et ne pas gâcher ton fun!

 

 

Émula… quoi?

Un système d’émulation est souvent un tableau qui démontre visuellement la progression d’un groupe ou d’un individu selon des attentes prédéterminées et qui emmène des récompenses lorsqu’un objectif est atteint. En gros : Les fameux bonshommes contents ou fâchés. (Bien franchement, y’a moyen de faire quelque chose de plus original et personnel.)

 

On commence par où?

En premier temps, vaut mieux déterminer les règles du groupe. Pour un groupe de 5 ans et plus, on essaie de mettre un maximum de 6 règles. (Regrouper les attentes : le respect comporte plusieurs choses.) Mais jamais plus de 10 règles, sinon, ça devient lourd pour les enfants et même pour nous en tant qu’adultes.  

 

Astuce : Parlez-en en groupe. C’est plus facile d’appliquer ce qu’on a décidé, la confrontation sera moins là, ce sera leurs règles en plus de renforcir le sentiment d’appartenance.

 

Faites un système pour tout le groupe et affiche-le aux yeux de tous. Ce doit être le groupe qui fait les bons coups pour accumuler des points (des collants, des roches, des plumes, sois ludique !!)

Si le système est individuel, éviter de le mettre aux yeux de tous afin de ne pas ridiculiser l’enfant que ça concerne. Il est facile de tomber dans ce piège et ce n’est pas bon pour l’estime de ce dernier.

 

>> Lire aussi : 20 trucs pour améliorer ta gestion de groupe

 

Mais ensuite?

Tenter de souligner les comportements positifs et privilégier la conséquence positive. Souligner les bons coups au lieu de renforcir le négatif.

Astuce : Parler en positif, les enfants ont moins tendance à déroger si c’est affirmer à la positive. Même chose pour les règles. Ex : « On marche autour de la piscine » au lieu de dire « ne cours pas autour de la piscine ». C’est plus simple d’énoncer ce qui est attendu!

 

Dans certaines situations, on n’a pas le choix, il faut sévir.

Au lieu de punir, tente de penser à des conséquences logiques et naturelles. Par exemple : si le groupe a tout laissé en bordel à la période libre. Demande-leur de tout ramasser même si tu seras un peu en retard sur ton horaire de classe et qu’ils perdent un peu de temps de jeu libre à la fin de la journée. C’est une conséquence logique face au non-respect de l’environnement. Couper complètement une activité serait illogique.

Si une journée est plus difficile, ne mets pas l’emphase sur le négatif. Ne leur tape pas sur la tête. Après une intervention, n’y reviens pas 100 fois. Le lendemain, donne un défi pour renforcir le tout et pour oublier la veille. Et si vraiment, ça ne va pas bien : dis-toi que tu dormiras pareil cette nuit! :P

 

Astuce : Quand un parent demande un compte-rendu de la journée : faites la méthode SANDWISH : une anecdote positive, l’élément plus négatif et une autre anecdote positive. Tu as aussi ta journée dans le corps à la fin de l'après-midi, mais, dis-toi que le parent aussi et ça passe pas mal mieux ainsi.

 

Et quoi donner?

Fais-toi une liste de privilèges que le groupe pourra avoir : période libre, les laisser décider x ou y activité. Ne pas aller à une activité qu’ils aiment moins. La liste est infinie!

Mais, évite le plus possible les récompenses matérielles. En plus de vous coûter des sous, elles motiveront au gain matériel suivant une action chez les enfants du groupe. (Quoiqu’un popsicle n’a jamais fait de mal.)

Attention avec la récompense. Souligner le bon côté d’avoir réussi et demande-leur qu’ils s’évaluent eux-mêmes; ils devraient pouvoir et tu éviteras ainsi que l’enfant cherche toujours la reconnaissance de l’adulte. (Un bon plus pour l’estime de soi!)

 

>> Lire aussi : Le retour à l'école

 

Comment le faire?

Afin de le personnaliser, il faut trouver une thématique qu’ils aiment. Tout comme les règles décidées par eux, il est plus facile de se sentir concerné par quelque chose que l’on aime! Essaye alors de trouver un intérêt commun dans le groupe. S’ils tripent tous Pat Patrouille ou sur les vampires, mises là-dessus. Pour se faire, pourquoi pas faire un jeu brise-glace pour apprendre à mieux connaître ton groupe?

Vous pouvez aussi le créer avec eux. Ils aimeront aider dans votre travail et tout le monde pourra y mettre son grain de sel.

 

Bref, si on récapitule : 

  • Faites-le ensemble!
  • Attention de ne pas ridiculiser l’enfant.
  • Souligner le positif et laisser tomber le négatif.
  • Si conséquence : elle doit être logique et naturelle.
  • Parler en positif. Exit le NE… PAS.
  • Récompenses = privilèges.
  • Méthode SANDWISH.

 

Quels sont vos systèmes d’émulation?

0
0
0
s2smodern

Nos jeux préférés

Abonnez-vous à notre SUPER infolettre!

Adresse courriel :

Prénom:

Nom de famille:


Banque de JEUX !

chasses au trésor

Connectez-vous

Scroll to top