Recherche un jeu !

C'est à l'occasion du Congrès de l'ACQ que j'ai eu l'occasion d'être introduite à cette nouvelle approche : la littératie physique. Ça vous dit quelque chose? 

               

Animé par madame Tania Paracini, directrice générale de la Fondation Tremplin Santé et monsieur Pierre Morin, directeur général du Réseau Accès Participation, cet exposé m'a littéralement ouverts les yeux sur les fondements, que dis-je, la "science" derrière l'activité physique. En gros, les experts de la littératie physique disent que les enfants doivent apprendre à bouger comme ils apprennent à lire et à écrire. Car contrairement aux idées reçues, nul ne naît athlète!  

 

Un peu de théorie 

Par définition, la LITTÉRATIE PHYSIQUE c'est le fait " d'acquérir des habiletés, de la confiance et de la motivation permettant de pratiquer avec plaisir différents sports et activités physiques ".

Autrement dit, la littératie physique est une notion déterminante dans l'apprentissage de l'activité physique chez l'enfant, puisqu'elle consiste à " développer les habiletés motrices fondamentales dont tous les jeunes ont besoin (courir, lancer, attraper, sauter, etc.) ". C'est ce qui leur permettra d'acquérir de la confiance en eux, de se motiver et d'avoir le goût de bouger. 

C’est donc en inculquant aux enfants les habiletés motrices de base, qu’ils auront envie d’être et de rester actifs. Il faut partir de la base avec eux et respecter la progression de chacun; prenez l'exemple de la petite Justine (noms fictifs) et du petit Benjamin qui n'apprennent pas à lire au même rythme, le même scénario se reproduit lorsque qu'ils devront apprendre à lancer le ballon et le recevoir. Bref, tranquillement, ils développeront de meilleures habiletés pour devenir la prochaine Eugenie Bouchard et le prochain Wayne Gretzky qui ont eux-mêmes dû travailler leur littératie physique dès leur plus jeune âge pour obtenir les résultats d'aujourd'hui.

En effet, la recherche scientifique a démontré qu’il fallait des dizaines de milliers d’heures d’entraînement pour arriver à ce niveau. Mais, bien sûr, il faut commencer quelque part! 

Pour développer la littératie physique, on doit inculquer aux enfants les aptitudes sportives et motrices de base avant qu’ils n’atteignent la puberté ; ils doivent les pratiquer des heures durant, partout : sur les  terrains de jeux, à l’école, dans les clubs sportifs, et devront apprendre à réagir positivement dans les quatre environnements : la terre, l’eau, l’air, la neige et la glace. Avec la littératie physique, un monde inouï de possibilités de faire de l'activité physique et du sport s’ouvre à eux.

Comment faire en sorte que les enfants développent leurs habiletés de base?

La réponse est simple : rendez les exercices ludiques. Simples.

Vous pouvez commencer par des jeux et des activités

Il ne faut jamais oublier de partir de la base (ex. apprendre à lancer et recevoir d'une main avant d'apprendre à jongler!)

Il a même été démontré que sans littératie physique, beaucoup de jeunes abandonnent le sport. Selon les témoignages recueillis, ne pas avoir les aptitudes pour bouger est source de décrochage. Alors, encouragez vos jeunes à bouger et aussi, bouger avec eux. 

 

Un exemple : apprendre à jongler 

À la fin de l'exposé, monsieur Morin nous a montré concrètement ce qu'est la littératie physique avec ce petit jeu tout simple : la jonglerie. Tout d'abord, nous étions jumeler en équipe de deux, puis après avoir chiffonné deux feuilles de papier (pour former deux boules de papier), nous devions lancer la première avec une main et recevoir la deuxième boule de papier avec l'autre main. Pas facile! Essayez. Je vous lance le défi! 

Sources 

Suivez-nous !

Powered by CoalaWeb

Connectez-vous

Recevez l'infolettre

Jeu suggéré !

chasses au trésor

Scroll to top