"On met longtemps à devenir jeune. J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant." -Picasso

"Le génie, c'est l'enfance retrouvée à volonté." Arthur Rimbaud

Un autographe s’il vous plait!


Il faut que je vous dise. Cet été, j’ai suivi un atelier d’improvisation théâtrale avec un pro. Oui, oui…Un vrai pro. Un coach de la LNI, genre comme! Vous voyez le style de pro dont je veux parler? Un comédien, un vrai. Qui joue. Pour de vrai. Moi, devant un artiste professionnel, j’ai 6 ans. J’aurai toujours 6 ans. Ça m’impressionne trop. Les artistes professionnels, ils ont, selon moi, ce mélange parfait entre l’audace et le talent, entre la spontanéité et la retenue, entre la confiance et la vulnérabilité. Ils ont ce charisme et cette sensibilité…Ils sont tombés dans la marmite de la créativité et de l’imaginaire quand ils étaient petits…J’aimerais ça être comme eux. Je les admire. Bon. J’idéalise peut-être…J’ai six ans!;-)

Les comptables et la LNI


J’ai donc participé à cet atelier d’impro avec un pro. Ce fut une expérience fantastique! Et je le conseille à tout le monde. Parce que l’impro ça peut vous servir dans votre vie de tous les jours que vous soyez comptable, animateur, prof ou que vous aspiriez un de ces jours à jouer dans la LNI. Avoir le sens de la répartie, trouver une alternative expressément...Improviser c’est créer avec ce qui est. Assez utile…avouez? Vous pouvez donc improviser dans tous les domaines…Pas seulement en arts! Improviser c’est escamoter la préparation, c’est faire sans planification. Dans notre monde de fous, qui dit mieux?

 

En perdre son latin


Improviser, vient du latin « improvisare » qui signifie « imprévu » (je vous le dis!). Improviser, c’est attraper les imprévus et jongler avec ces derniers ou mieux concocter la plus belle des créations avec ce qui est là. Quand on est tout seul, c’est un beau défi…Quand on est devant un public, on a la peur du ridicule qui se colle à nous comme une vieille gomme en-dessous d’un soulier et le défi peut devenir insurmontable. La confiance en soi est de mise, l’écoute attentive de l’autre et de ce qui est aussi. Attrapez les imprévus sans jugement. Concentrez-vous, sentez la dynamique, choisissez votre avenue, nommez-la tout de suite, sans vraiment penser et foncez. Le public sera avec vous. Il tentera de vous suivre. S’il rit, c’est le meilleur signe mais il n’est pas obligé. L’improvisation théâtrale n’est pas tenue d’être drôle pour être bonne. Pas du tout.

Réal Bossé me l’a presque dit…


Vous échapperez une mauvaise réplique. Vous vous tromperez. Vous ne comprendrez pas et vous ne serez pas compris. Vous ne serez pas assez rapide. Vous chercherez en vain. Vous bafouillerez. Vous ne saurez plus quoi dire. Vous décrocherez.  Vous serez bouche bée. Vous interromprez. Vous serez interrompue. L’histoire sera nulle et vous aussi. Vous aurez l’impression de tourner en rond et de perdre votre précieux temps. Qu’à cela ne tienne. Vous recommencerez à jouer dans une autre pièce dans deux minutes! La règle des champions vaut en impro aussi: Plus vous jouerez, meilleurs vous serez! Ce n’est pas Réal Bossé qui me l’a dit mais j’imagine que c’est ce qu’il me dirait!

Connais-toi toi-même


Le jeu permettra de mieux vous connaitre. On saura ce qui danse dans votre inconscient. On repèrera vos couleurs, on reconnaitra votre essence, on entendra votre musique. Vous associerez les idées, ferez des liens, tricoterez une histoire à votre façon. Vous inventerez, fabulerez…Vous jouerez. Tout simplement. Comme un enfant. Et c’est LÀ que la magie opérera!

Tu ne jugeras point!


Si vous faites de l’improvisation théâtrale, vous devrez laisser votre juge intérieur au pas de la porte, l’oublier et avancer tout seul. Vous devez vous lancer avec générosité et enthousiasme dans cette mer de créativité et vous accrocher à votre imagination! Pas si facile, je vous le dis! On a le jugement très rapide sur la gâchette. Trop vite on se dit qu’on n’a pas d’idée, qu’on est poche et on se pose la question: « Veux-tu bien me dire ce qui m’a pris de m’inscrire à ce cours-là moi? » L’adulte plate, ordinaire en nous accompagnée de sa meilleure amie « la peur d’avoir l’air fou » ne sont jamais bien loin! En impro, seuls les enfants intérieurs sont appelés. C’est merveilleux! On s’amuse. On se reconnecte. On se ressource. On part en voyage. L’aventure est trépidante. Il faut seulement oser. Seulement ça!

Gros programme


Une histoire sera écrite là, au milieu du studio. Une histoire inventée en collaboration. Une histoire unique qui n’existait pas avant que vous ne débutiez. Une histoire inachevée, figée comme ça dans le temps et l’espace. Une petite pièce de théâtre soufflée que vous aurez écrite, mise en scène et jouée et que vous ne reverrez plus jamais. Vous aurez été l’auteur, le metteur en scène et le comédien! Gros programme!


Une activité riche, riche, riche!


Faire de l’impro avec les enfants, c’est leur permettre de rester connectés à ce qu’ils sont véritablement parce que l’improvisation théâtrale et le jeu symbolique sont frère et soeur, je dirais. L’impro pour les enfants, c’est dans l’ordre des choses, c’est naturel! Organiser des matchs d’impro à l’école, au camp, au service de garde, à une fête d’anniversaire…quelle excellente façon de lâcher son fou, de s’exprimer dans la joie, de créer, de coopérer, d’écouter, de trouver des solutions...Confiance en soi, écoute, coopération, créativité, vivacité d’esprit, sens de la répartie…C’est riche, riche, riche, avouez?;-)

 

Pour aller plus loin...


Cahier de la LNI : http://www.lni.ca/images/cahierpedagogiquelni.pdf
Idées d'improvisation théâtrale : http://www.petitestetes.com/parentalite/developpement-de-lenfant/improvisation-theatrale.html

À bientôt!

Connectez-vous

Jeu suggéré!

  • Titanic

    Titanic

    Combien de personnes pourront embarquer sur le radeau ?

chasses au trésor

Faire un don

Votre don permettra à Le Camp sur le web d'offrir du contenu de qualité à tous les animateurs de la communauté francophone. Merci!

Montant:


Scroll to top