Avec mon expérience en tant qu'animatrice de camp de jour, je peux vous dire que ce n'est pas une chose facile d'animer un jeu, et encore moins de le réussir! Je vous propose donc dix conseils à garder en tête lors de vos prochaines animations, et ce, pour tout groupe d'âge.

1. Sensibiliser et motiver les participants 

Sensibiliser et motiver les participants sont deux aspects qui sont tout aussi importants que le jeu lui-même. Vous devez susciter l'intérêt de vos participants, ce qui leur donnera envie de jouer, et ceci à n'importe quelle tranche d'âge. 

 Comment sensibiliser?

  • Des affiches (publicité)
  • Des invitations personnelles
  • Un sketch d’introduction
  • Une énigme
  • Une vidéo d’introduction…

Comment motiver?

  • Par une bonne sensibilisation
  • Par la nouveauté des jeux
  • Par le développement de l'esprit collectif et de l'envie de se dépasser.

2. Préparation technique et matérielle

Le mot d’ordre pour une bonne préparation technique et matérielle est la simplicité. Plus vous ferez simple, plus vous connaîtrez votre jeu, plus vous aurez d’assurance.

 Préparation technique : 

  • Les règles doivent être simples et claires (= vocabulaire simple), et ne doivent pas prêter à interprétation. Pour cela, il faut bien maîtriser son jeu.
  • Garder toujours en tête le groupe d’âge à qui vous vous adressez.
  • Les tâches des organisateurs doivent être bien définies entre tous. 


Préparation matérielle : 

  • S'assurer que tout le matériel est prêt avant de commencer le jeu. Pourquoi ne pas faire une liste!
  • Plus vous utilisez votre créativité, ainsi que d'objets concrets et palpables (bien adaptés au thème), plus vous contribuez à augmenter la motivation de vos participants!

 Petit truc : Pour vérifier que vous connaissez bien les règles d’un jeu, expliquez-le à une personne de votre entourage qui ne connait pas le jeu. Vous serez alors fixé!

 3. Explication des règles

 La prise en main des joueurs est nécessaire et très importante au bon déroulement de votre jeu. Vous devez donc vous assurer de :

  • Créer de bonnes conditions d'ambiance, de motivation et de sécurité avant de débute;
  • D’expliquer les règles du jeu dans un vocabulaire simple et claire. Aucune interprétation possible;
  • D’expliquer clairement le but, les objectifs et la façon de jouer;
  • De poser des questions aux participants pour s’assurer de leur bonne compréhension.
  • Terminer par une période de questions.

 4. Construction des équipes

 La construction des équipes est à mon avis aussi importante que l’explication des règles. Il faut donc que les équipes soient équilibrées pour ce qui est de leurs aptitudes physiques, intellectuelles, de leurs affinités et de leur âge. 

Une fois ces conditions réunies, il s’offre trois possibilités à vous:

  1. Laisser choisir les participants
    • Chef d’équipe au hasard
  2. Laisser choisir le hasard. Voici quelques exemples de techniques :
    • Attribution de numéro
    • Tirage de papiers avec les prénoms des participants
    • Crie des animaux (chat, chien, éléphant, guépard, mouche…)
    • Jeu de cartes
    • Ketchup/moutarde/relish
  3. Équipes composées par l'animateur
    • Chef d’équipe sélectionné
    • Inventer un mini-jeu qui a pour but de constituer les équipes

 5. Le thème du jeu et son ambiance

Si vous avez défini un thème et une ambiance pour votre jeu, il ne faut surtout pas oublier de les mettre en valeur, et de s’y référer continuellement. 

Ambiance du thème : plus on avance dans l'organisation du jeu, plus vous devez mettre en place des détails de situation rendant le thème de plus en plus attractif pour vos participants. Ne cessez jamais de les surprendre. Votre meilleur allié, la créativité.

N’oubliez pas que vous être le « fuel » de votre jeu, donc jouez à fond votre rôle et mettez la totale (costumes, expression, décoration, ambiance)!

6. Motivation de l'animateur

Gardez en tête que vous êtes le moteur de votre jeu; si vous avez envie de jouer et que vous êtes enthousiasme, vos participants le seront! Vous êtes la turbine de l'ambiance et de l’authenticité de votre jeu! Souriez et amusez-vous! J

7. L'animation du jeu, sa conduite

L'animateur peut se trouver dans deux situations, la première consistant à faire jouer les participants (le maître du jeu), la seconde étant une position de joueur au même titre que les autres participants. Dans tous les cas, vous devez :

  • rester impartial et équitable avec toutes les équipes;
  • ne pas se laisser influencer par les joueurs;
  • faire respecter les règles (n’hésitait pas à les rappeler si nécessaire);
  • ne pas changer les règles en cours de jeu;
  • tenir constamment une ambiance positive et agréable;
  • veiller à la sécurité des participants (surveiller);
  • pénaliser une éventuelle tricherie;
  • ne pas se laisser dépasser par les événements, garder son sang-froid en tout temps
  • ne pas être agressif ni passif, mais bien actif;
  • veiller à ce que chaque participant soit intégré au jeu et s'amuse!

8. Le rythme du jeu et quand lui mettre fin

Le rythme du jeu doit être adapté aux besoins de mouvement des participants, en fonction de leur âge, de leurs capacités physiques et intellectuelles. Vous devez aussi adapter le rythme du jeu selon :

  • le moment auquel il est mis en place dans la journée (matin, midi, après-midi, soir, nuit);
  • le lieu où il se déroule (à l’intérieur, à l’extérieur, dans un parc, dans une cour d’école, sur une plage…)
  • Sa longueur (et donc modulé votre jeu en temps calmes et intensifs; surtout s’il s’agit d’un grand jeu ou d’un thème spécial pour une journée);
  • sa popularité (si vos participants ont l’air à ne pas apprécier, adaptez-vous rapidement!).

Quand mettre fin à votre jeu?

À mon avis, et selon mon expérience, il est bon d’arrêter un jeu lorsqu’il est à son pique de popularité. Peut-être qu’il y aura un peu de déception chez vos participants. Mais, ainsi, vous n’aurez pas « brûler » votre jeu et vous pourrez le reprogrammer aisément. Et pourquoi l’utiliser comme récompense plus tard?

9. L'animation des résultats

L’animation des résultats est une partie intégrante du jeu, incontournable, mais pas toujours très agréable… Pour le rendre plus intéressant, assurez-vous de :

  • rester sous l'influence du thème lorsque vous annoncez les résultats;
  • éviter d'être trop sélectif et de mettre l'accent sur les équipes ou les participants en échec (par exemple, vous pouvez classer les dernières équipes au même niveau)
  • conserver une ambiance de jeu positive et ne pas laisser se déclencher le chahut en conservant une position d'animateur joueur;
  • prévoir (s’il y a lieu) une récompense (une surprise, un privilège, un autre jeu, une sortie au parc, un dîner plus long…)

Petit truc : Vous pouvez faire suivre les résultats par une boisson chaude ou froide, un petit goûter, ou si le moment est venu, par la collation ou lu dîner : ainsi vous utiliserez la fin du jeu comme transition des activités suivantes.

10. Bilan et critique de l'animation

À la fin d’un jeu (ou de la journée), il sera à votre bénéfice de revenir sur votre animation et d’en analyser le déroulement : tenter de mesurer l'écart entre ce qui était recherché et ce qui s'est réellement passé.

Chaque expérience de jeu doit être une opportunité pour vous d’améliorer votre jeu et ainsi faire un ajustement des règles (entre autres).

Pourquoi ne pas faire un bilan avec vos participants? Questionnez et écoutez les critiques et prenez-en de la graine!

 

Par ici les commentaires! Qu’en pensez-vous? Est-ce que ces conseils vous ont été utiles? Donnez-nous des exemples!

 

Connectez-vous

Jeu suggéré!

  • Trafic des autos

    Trafic des autos

    Un jeu pour les touts-petits qui les familiarisera avec le trafic routier!

chasses au trésor

Faire un don

Votre don permettra à Le Camp sur le web d'offrir du contenu de qualité à tous les animateurs de la communauté francophone. Merci!

Montant:


Scroll to top